© Hepatotansplant Bruxelles-Brussel et UCL Saint-Luc, UTRAGENDO, 2012

 Vestibulum | Sed vulputate

« Je me voyais toujours du côté su donneur…

Je n’avais jamais songé que j’aurais pu être receveur...

Suis-je concerné ?

Pour de nombreux malades, parfois très jeunes, le seul espoir de guérison ou de chance de prolongation de la vie se trouve dans la greffe d’un ou de plusieurs organes, tissus, cellules souches ou moelle osseuse. Toute personne peut ainsi être subitement en besoin urgent d’un organe ou de tissus. Quelques exemples :


Face à ces multiples besoins, un certain nombre de personnes décident de faire « don d’organes ».

Il existe deux types de dons: les dons du vivant du donneur et du receveur, le don après la mort.

don vivant