© Hepatotansplant Bruxelles-Brussel et UCL Saint-Luc, UTRAGENDO, 2012

 Vestibulum | Sed vulputate

Fête 2015 - Hommage de Francine au Professeur Lerut

Cher professeur Lerut,

Chères patients et familles

Chères collègues


Nous fêtons aujourd’hui les 30 ans d’Hepatotransplant. L’antenne St-Luc est plus vivante que jamais, félicitations et surtout, grand merci de votre aide précieuse dans l’accompagnement des patients.


Vous avez été un peu audacieux de me demander de faire les éloges du professeur, rassurez-vous j’ai fait un effort de restreindre mon humour parfois bizarre.

La mise en musique de tout ce que j’ai à dire fut à la fois facile puisque nous travaillons ensemble depuis un quart de siècle mais difficile aussi car comment comprimer une carrière riche et la vie d’une équipe de greffe hépatique en cinq minutes.


À vos marques…


Mon intention est de faire un croquis de vous en utilisant quelques mots clefs.



LAPIN


1951, votre année de naissance, est selon l’astrologie Chinoise, l’année du lapin, Animal rapide, étalant son énergie pour soudainement disparaître  pour creuser un tuyau de lapin, « pipe line » comme vous le dites ; c’est bien vous non?

Nous tous, vous les patients et famille, nous les collègues pouvons témoigner de votre comportement « lapinois » : « il est où ? », « nous avions rendez-vous il y a une demi-heure… »

Probablement vous étiez à ce moment en train de creuser un tuyau, votre tactique diplomatique par excellence. Mais c’est vrai, il y avait, il y a tant de choses à faire ; tant de responsabilités vous pesaient parfois trop sur le dos.



QUATRIÈME


18 février 1951, notez tous cette date svp pour lui envoyer une belle carte d’anniversaire, vous êtes né quatrième fils d’un chirurgien et d’une historienne de l’art. L’amour pour la chirurgie et la médecine, mélangé avec l’amour pour les beaux- arts, vous l’avez eu dans le biberon et ce qu’il y a dans le biberon reste important tout au long de la vie.

Vous étiez aussi le petit dernier, le petit gâté, comme nous apprend la sociologie. Mais vous étiez aussi le sixième de l’entité, il fallait se battre pour avoir la parole ; ambition et travailler courageusement devenait votre part.


SCANNER


Il se pourrait que vous ayez reçu votre regard attentif pour la beauté, l’équilibre et l’ordre via le gènes de votre grand-père, artiste peintre. Vos yeux tournent comme un scanner dans l’environnement où vous arrivez, se heurtant à toute chose dissonante. Pour cette raison, nous rangeons notre bureau à la fin de chaque journée, cachant discrètement les choses non faites. Et vos collègues chirurgiens sont victimes de la « dictitis » aiguë un jour avant que vous ne reveniez de l’un ou l’autre voyage.

C’est aussi avec cette même attention que vous approchez le patient et sa famille. Vous n’étudiez pas seulement le dossier médical, vous essayez aussi de percevoir l’être humain et sa famille. Je pense que beaucoup d’entre vous peuvent en témoigner.


 MAÎTRE


Vous vouliez devenir maître dans votre spécialité ? Vous l’êtes mais vous ne vous reposez pas sur vos lauriers. Lire et apprendre, quand le faites(-vous) d’ailleurs ?, sont comme respirer et manger pour vous. Mais vous trouvez aussi important que votre équipe s’instruise afin d’atteindre le plus haut niveau pour prendre les patients en charge. Non, vous n’obligez pas, vous poussez plutôt, afin que nous déployions nos ailes. Beaucoup de médecins qui nous ont visités ont profité de vos compétences généreusement partagées.


VOYAGES


Il est important pour vous que les connaissances ne restent pas qu’à St-Luc.

Avez-vous une idée du nombre de congrès auquel vous avez participé non pas seulement pour parler, aussi pour écouter les autres collègues ? Une idée de combien de kilomètres vous avez roulé en Belgique par tous les temps pour parler de la transplantation, dans une maison paroissiale, pour un club de service ou pour des centaines d’étudiants, car éduquer les adolescents est un de vos projets favoris.

 


TRAVAILLEUR FERVENT


Avec ardeur vous avez organisé et réorganisé les formations des étudiants, stagiaires et assistants. Sans vous, le forum de transplantation ne serait plus. Cerise sur le gâteau : l’ESOT 2015, vous étiez une des locomotives dans l’organisation. Du monde entier, 4400 médecins, chirurgiens et scientifiques sont venus partager leurs compétences à Bruxelles en septembre, quel succès !


Je pourrais encore continuer un bon moment, la liste de ses mauvaises qualités par exemple …


Avant de céder la parole encore ceci…


En ce qui me concerne personnellement, merci beaucoup, je n’aurais pas pu trouver un meilleur patron que vous.


Pas de panique, j’ai presque fini. Deux qualités vous rendent vraiment grand : votre passion de guérir l’être humain malade et l’humilité avec laquelle vous le faites et heureusement vous êtes trop vieux pour encore changer.


Au nom de votre équipe, merci infiniment.


Francine  ROGGEN

Intro de Rita Hommage d'Hépato au Prof. JL