© Hepatotansplant Bruxelles-Brussel et UCL Saint-Luc, UTRAGENDO, 2012

 Vestibulum | Sed vulputate

Fête 2015 - REMERCIEMENTS DU PROFESSEUR LERUT


REMERCIEMENTS DE MADAME LERUT

Au-dessus des nuages entre Seoul et San Francisco, au-dessus de
Honolulu (?), le 11 novembre 2015


À Christian GOHY, Président Hepatotransplant,

Aux Membres du Bureau de HEPATOTRANSPLANT

      À tous les patients transplanté(e)s hépatiques

Aux membres des familles des transplanté(e)



Cher Christian, Chers Membres du Comité,

Chères patientes et patients, Chèr(e)s ami(e)s,



Je vous écris ce message en me trouvant quelque part au-dessus des nuages entre Seoul et San Francisco… long vol de dix heures, donc du temps pour revenir finalement à la magnifique fête que vous avez organisée à l’occasion du 30ème anniversaire de l’association des patients greffés hépatiques et en même temps à l’occasion de mon éméritat prévu d’ici quelques mois. En effet, la préparation à ce tour de « transplantation hépatique » autour du globe ainsi que beaucoup de travail administratif aux Cliniques et à la Faculté ne m’ont pas permis de vous remercier plus précocement pour cet événement touchant. Bien que je sache que Béa vous a déjà envoyé une lettre de remerciements (Francis Beaugnée me l’a révélé lors de sa biopsie de contrôle… oui Bea sait bien cacher les secrets…), je prends l’occasion de ce vol pour le faire personnellement. L’homme doit souvent suivre la femme, n’est-ce pas?

Donc pas de bip, pas de téléphone, pas de réunions imprévues… mais du temps pour la réflexion et pour un regard en arrière. Après tout, je viens juste de quitter l’Asie... où on travaille énormément; mais où la culture innée oblige aussi à réfléchir…

Inutile de dire que la surprise  du samedi 17 octobre fut de taille, même si je n’ai su qu’à la toute ‘dernière minute’ qu’il y aurait ”quelque chose” en plus… raison pour laquelle je m’y étais préparé au pied levé en réalisant en ‘dernière minute’ un petit Powerpoint comme réponse à votre tout bel éloge, bilingue en plus! Plus touchant encore que le magnifique cadeau offert, ont été les multiples témoignages et manifestations de sympathie et d’estime non seulement envers de moi, mais surtout envers mon épouse, Bea, et mes enfants exprimées lors des brèves rencontres personnelles après la manifestation et durant le diner ainsi que mises par écrit dans le splendide ‘livre d’or’. Souvenir à ne pas perdre! Nous avons également apprécié beaucoup que Francine a été mise à l’honneur. Méritée sans doute aucun, puisque “morceau” important du puzzle mis sur pieds durant les 25 ans écoulés. En un mot, un TOUT GRAND MERCI venant du fond du cœur de moi-même ainsi que de Béa et les enfants!

Comme je l’ai écrit au début de cette lettre, des longs vols me donnent souvent l’occasion de réfléchir dans le calme… sur quoi, sur qui, comment?

D’ABORD UNE RÉFLEXION SUR LE PASSÉ. Durant quarante années (eh oui!), je me suis engagé jour et nuit pour une médecine qui a la particularité de combiner – ce qui est devenu rare, abandonné, voire jugé aberrant par certains (y compris les jeunes) – chirurgie et médecine interne. Dans cette combinaison, j’ai toujours cherché avec mes excellentes(!) collaboratrices directes à intégrer au maximum les principes de la “médecine ancienne selon Hippocrate et Avicenne” (le passé) et la médecine moderne (…”le futur c’est aujourd’hui”, est le slogan d’un des plus grands bureaux de consultance au niveau mondial, Deloitte). Ce concept s’est concrétisé dans le développement de la “prise en charge globale” du patient.  Une telle prise en charge globale doit envisager l’intérêt des équipes médicales et paramédicales de transplantation aussi bien pour l’aspect physique que psychique non seulement du malade mais également de sa famille. Ceci ne rejoint finalement rien d’autre que le fameux “Ying et yang’” des asiatiques! Cette prise en charge globale nécessite afin d’être couronnée de succès d’appliquer et associer les “4P” de la “médecine idéale”. Le P de prédictif (eh oui…la décision d’aller vers la transplantation doit être prise au bon moment),le P de personnalisé (eh oui…chaque patient et sa famille a bénéficié d’une approche individuelle),le P de participatif (et oui…chaque patient et sa famille a été éduqué d’apprendre et de se prendre en charge) et finalement le P de préventif (et oui,…la stratégie de minimisation de l’immunosuppression – bien que toujours pas accepté par une majorité de confrères et consœurs par manque de connaissance et, surtout, d’expérience dans le domaine, doivent s’y trouver réunis.


ENSUITE UNE RÉFLEXION SUR LE FUTUR. Y a-t-il un futur pour un émérite, ou y a-t-il discrimination de l’émérite dans son milieu professionnel ? Notre société (belge) fonctionne sur des règles, parfois de toutes bonnes, parfois de moins bonnes… celle de l’éméritat en est une! L’âge ‘fatidique‘ (de 65 ans) atteint, on est considéré comme ‘superflu’, ‘inutile’… ce qui est surtout dommage dans ce domaine exigeant de la médecine. Justement dans le domaine de la médecine de transplantation, l’expérience joue un rôle fondamental… Sans expérience, pas (beaucoup) de progrès… Murray, Najarian, Calne, Van Rood et autres Starzl l’ont prouvé tout le temps. Il convient donc de se rendre ‘utile’ d’une autre façon. En ce moment, je travaille discrètement (même à Seoul et San Francisco, ce sont les “après-skis” des meetings, cours et congrès!) au renforcement de l’équipe de transplantation hépatique UCL. Ce renforcement devrait idéalement se faire dans le prolongement de ce qui a été construit durant le quart de siècle passé. Cela ne sera pas facile, mais je suis confiant d’y arriver… Ensuite, ce sera aux plus jeunes de reprendre le flambeau et de construire sur ce qui existe en ce moment. En arrière-plan, il me restera à observer si “le système élaboré”, tant apprécié par vous tous ainsi que par les médecins référents, puisse survivre, voire (ce que j’espère de tout cœur) être amélioré! Si non… blague à part, il reste mon garage…

Encore une fois, UN TOUT GRAND MERCI pour ce magnifique et inoubliable 17 octobre 2015!, gratifiant et surtout émouvant.

Également félicitations pour tout ce que vous avez fait comme association de patients dans le passé, c’est le meilleur garant pour un futur sain d’HEPATOTRANSPLANT!


Comme je vous l’avais déjà annoncé  après la fête, je (re)donnerai une conférence, appelée “Nivelles amélioré” le samedi 16 janvier 2016 dans l’auditoire Roi Baudouin. Cette reprise améliorée permettra à ceux qui n’ont pas su venir ou qui n’ont pas pu bien voir de se rattraper!


Je propose également de mettre sur une CD en PDF couleurs toutes les GRANDES CONFÉRENCES HEPATOTRANSPLANT données depuis l’an 2000!


Bien à Vous

[Prof (presqu’émérite)] Jan LERUT


HEEL ERG BEDANKT VAN PROOFESSOR LERUT