© Hepatotansplant Bruxelles-Brussel et UCL Saint-Luc, UTRAGENDO, 2012

 Vestibulum | Sed vulputate

Quels sont les risques de rejet et que peut-on entreprendre dans ce cas ?

 

La plupart des patients font un rejet : c'est une réaction normale du corps qui se défend contre l'organe greffé. La plupart des rejets sont constatés durant les premiers mois.

Après, cela est moins fréquent mais peut tout de même arriver. Une négligence dans la prise des immunosuppresseurs peut engendrer un risque supplémentaire de rejet.

Le traitement consiste en un e augmentation des médicaments immunosuppresseurs qui, de nos jours, sont efficaces dans pratiquement tous les rejets.