© Hepatotansplant Bruxelles-Brussel et UCL Saint-Luc, UTRAGENDO, 2012

 Vestibulum | Sed vulputate

Très fréquent juste après la transplantation, le suivi médical s’espacera à mesure que le temps passera sans jamais cependant pouvoir être négligé

Le suivi médical

À partir de maintenant, si tout va bien, nous nous reverrons régulièrement en consultation.

Au début, une (ou deux) fois par semaine. Les premiers mois, votre rétablissement sera suivi attentivement : chaque fois, il y aura une prise de sang (tests des fonctions hépatiques et rénales, dosage du Prograft ou du Néoral) et une visite chez le médecin. N’hésitez pas à poser des questions.


Dans les premiers mois, vous devrez avoir à l’esprit une possible hospitalisation si l’un ou l’autre paramètre n’est pas bon.


Après les premiers mois, les consultations deviennent plus espacées. Le contenu de la consultation ne varie pas : la discussion sur les résultats sanguins, un examen physique, l’adaptation des médicaments, un temps pour mettre les problèmes sur le tapis (de quelle que nature qu’ils soient) ou pour poser des questions, la fixation d!un rendez-vous pour les prochains tests sanguins et la consultation.


Si tout se déroule bien, de plus en plus de contrôles seront confiés à l’hépatologue ou au gastroentérologue de votre région qui vous a dirigé vers notre clinique. Par courrier, nous resterons au courant de votre situation. Et, à l’issue de la première année de greffe, le long chemin vers Bruxelles ne sera plus à faire qu’une fois par an, aux environs de la date anniversaire de la transplantation.


Les médicaments à domicile