© Hepatotansplant Bruxelles-Brussel et UCL Saint-Luc, UTRAGENDO, 2012

 Vestibulum | Sed vulputate

Fête 2015 - TÉMOIGNAGE DE JEAN-PAUL VINCENT


Test, test, un, deux, un, deux,...

Ne vous inquiétez pas Mesdames, Messieurs, mais nous aimons vérifier l’état du matériel : dans tous les métiers, c’est important.


A l’occasion d’un récent concert, notre docteur éminent a relevé certaines similitudes entre une transplantation à l’exécution d’une œuvre musicale.


Merci, cela m’a donné une idée... J’ai appelé cela « L’œuvre »

C’est bizarre, je suis le seul spectateur... qu’importe, je ferme les yeux et je rêve.

L’équipe des exécutants est prête. Chacun connaît sa partition, maintes fois répétée.

Le piano s’est fait tout beau.

Les violons chantent et s’accordent

Les violoncelles frétillent des ailes,

Les contrebasses s’entassent.

Le hautbois transmet sa joie

Au basson, son compagnon.

La clarinette reste de bois,

Les saxophones se déhanchent.

Les trompettes sont à la fête

Les trombones s’échauffent en coulisses

Le triangle tourne en rond

Le tambour attend son tour.

Les timbales s’installent.

Mais... voilà le moment, le maestro, les bras bien haut

Il va débuter  « l’œuvre » par l’adagio.


Quant à moi je n’entendrai rien de l’exécution :

On m’a plongé dans un sommeil profond.


En hommage au Prof. Dr. Jean Lerut, avec toute ma gratitude

Nivelles, 17 octobre 2015. Jean-Paul Vincent.                                                                                                                                                         


Témoignage d'Annie Vanhoven REMERCIEMENTS DE MADAME LERUT